L'exposition

Premières discriminations

  • « Frappez le Juif ». Dessin représentant la « Nuit de Cristal » réalisé par un enfant allemand réfugié en France pour fuir les persécutions. France, 1939.

    © Mémorial de la Shoah/CDJC.

  • Au lendemain du pogrom de la « Nuit de Cristal » de novembre 1938 débute une première opération de sauvetage d'enfants, les kindertransport. Ici une enfant juive allemande à son arrivée au camp de réfugiés de Harwich. Angleterre, 2 décembre 1938.

    © Mémorial de la Shoah/CDJC.

  • En France, dès juillet 1940, le régime de Vichy prend des mesures coercitives contre les Juifs, comme ici l'interdiction d'accès à ce parc jeux pour enfants, à Paris (1942-1944).

    © Mémorial de la Shoah / CDJC.

Enfermement

  • Une école clandestine dans le ghetto de Kaunas. Lituanie, 1941-1942. Photo David Chaim Ratner.

    © United States Holocaust Memorial Museum, courtesy Eliezer Zilberis.

  • Une poupée fabriquée dans le ghetto de Terezin, Tchecoslovaquie, c. 1942-1943.

    © Musée-Mémorial de terezin, Prague. République Tchèque.

  • « Travaille ou meurs, chien ». Dessin d'enfant allemand réfugié en France illustrant l'enfermement d'une personne au camp de Dachau. France, 1939.

    Coll. Mémorial de la Shoah/CDJC.

  • Connue dès l'immédiat après-guerre, cette image d'une des grandes rafles du ghetto de Varsovie s'est progressivement imposée comme l'une des principales « icônes de la Shoah », au point que plusieurs personnes crurent se reconnaître dans le petit garçon.

    © Mémorial de la Shoah/CDJC.

  • Lettre de Marcel Borensztajn, 10 ans, à son père. Pithiviers, Loiret, 19 août 1942 Marcel Borensztajn est déporté depuis Pithiviers vers Auschwitz-Birkenau par le convoi 24 le 26 août 1942.

    Coll. Mémorial de la Shoah/CDJC.

  • Dessin de Georges Horan, représentant l'arrivée des enfants internés au camp de Drancy à la gare du Bourget-Drancy (Seine-Saint-Denis). France, 1945.

    © Mémorial de la Shoah/CDJC.

Déportation et assassinat

  • Juifs hollandais rassemblés sur une place, en vue de leur déportation. Pays-Bas, après 1942.

    © Mémorial de la Shoah / CDJC

  • Femmes et enfants juifs hongrois jugés inaptes au travail sur le chemin de la chambre à gaz n°4 du camp d'Auschwitz-Birkenau. Birkenau, Pologne, mai 1944.

    © Yad Vashem

  • Le 16 octobre 1941, des Juifs de Lubny en Ukraine et leurs enfants sont rassemblés dans l'attente de leur déshabillage puis de leur exécution par fusillade. Johannes Hähle, photographe de l'armée allemande.

    © Archives de l'Hamburger Institut für Sozialforschung, Allemagne.

  • Dessin de Thomas Geve, Buchenwald, 1945. Jeune juif berlinois, T. Geve est déporté à Auschwitz en 1943. Malgré ses treize ans il est sélectionné pour le travail. Après les « Marches de la mort », trop faible pour être évacué, il reste à l'infirmerie de Buchenwald un mois, au cours duquel il fait en 79 dessins le récit de ses années de déportation.

    Coll. Yad Vashem, Jérusalem.

Résistance et sauvetage

  • Portrait de Rosian Bagriansky, enfant cachée dans une ferme. Kulautova, Lituanie, 1944.

    © United States Holocaust Memorial Museum, courtesy Rosian Zerner.

  • Dessin d'un enfant juif réfugié au Château de la Guette racontant le chemin parcouru par sa lettre pour parvenir à sa mère. France, 1939.

    © Château de la Guette.

  • Arrivée en France des jeunes rescapés du camp de Buchenwald, gare de Thionville, le 6 juin 1945.

    © Mémorial de la Shoah/CDJC